Feeds:
Articles
Commentaires

Présentation de Boîtes Aux Lettres personnalisées de Saint-Martin-d’Abbat
à Hauterives (Drôme), dans le cadre d’exposition du Palais Idéal du Facteur Cheval.

LA VIE DES BOÎTES
Du 15 octobre 2016 au 14 janvier 2017, le Palais idéal expose les boîtes de Florent Chopin. Des boîtes habitées de mots, d’oiseaux rares et autres figures,  qui cohabitent avec celles du village des boîtes aux lettres, dans le Loiret.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Le Palais Idéal a été construit, pierre après pierre, par Ferdinand Cheval, facteur rural entre 1879 et 1912. Véritable autodidacte, il va consacrer 33 ans de sa vie à bâtir un Palais de rêve dans son potager, inspiré par la nature, les cartes postales et les premiers magazines illustrés qu’il distribue. Parcourant chaque jour une trentaine de kilomètres pour ses tournées en pleine campagne, il va ramasser des pierres, aidé par sa fidèle brouette. (extrait de la petite brochure sur le Palais Idéal).
et pour en savoir plus le Palais Idéal du Facteur Cheval http://www.facteurcheval.com/

Le président de l’association Saint-Martin-d’Abbat demain
a installé autour d’une boîte jaune de la Poste,
des Boîtes Aux Lettres qui ordinairement passent l’hiver dans un abri :
le clown et l’acrobate de la famille Fortin,
le kangourou de la famille Petit,
le triporteur de la famille Aguenier,
Pipo l’ancienne BAL de l’Harmonie,
Faré Rata (la maison du courrier en taïtien) de la famille Nocent,
la roulotte de la famille Lenfant
et le collier de cheval de la famille Lebrun.

“Les boîtes aux lettres personnalisées interpellent. Elles rappellent que l’art est un langage universel et qu’il représente un moyen de signaler sa présence, son existence, sa différence.”

 

 

L’équipe qui a installé la BAL’Varinnes pour introduire la saison culturelle 2016
au village des Boîtes Aux Lettres.

BALVarinnes2016

de gauche à droite : le président qui change d’avis, l’homme qui ne sait pas ce qu’est le Letterbox Art, Marathon-man, la dame, Monsieur Jean-Luc, René dit le pâtissier.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

JdeGien070416presse La République du Centre

Aujourd’hui 5 août, La République du Centre fait paraître un article de Gaël Danse sur le FestiBAL au village des Boîtes Aux Lettres. Photos de Christelle Besseyre.

en Une de La Rep

en Une de La Rep

les boîtes à passion

les boîtes à passion

Chaque Dimanche c'est FestiBAL

la page 3 du journal, cliquez pour agrandir

Nous avions reçu des réponses à nos invitations :

Bonjour portez vous bien comme on disait à Rome !

Puisque vous m’invitez, aimables comme toujours

Il me faut ressortir mon crayon et ma gomme

Et donc par Saint Martin préparer un détour.

J’ai un fâcheux penchant à noircir toute page

À la prose classique je préfère rimer

 Si nul empêchement ne nuit à mon voyage

J’irai sur le sujet avec vous m’exprimer.

Merci pour le programme et l’affiche plaisante

J’ai lu m’intéressant à Saint-Martin-d’Abbat.

Lettre faite de lettres, grande communicante

Saura trouver sa boîte en ce dimanche là.

Je vous prie, veuillez donc, fort amicalement

Noter que je suivrai cette festivité

Et si la fin du monde survenait entre temps

Nous nous retrouverions en quelque immensité !

J’envoie un salut frais car vu la météo

Le chaleureux s’évite, on en subit que trop !

Cordialement.

Jean-Pierre Armandou

Certains participants ont écrit sous les ombrages…

Atelier d'écriture sous la direction d'Anne-Marie Avallone

Atelier d’écriture sous la direction d’Anne-Marie Avallone de l’association “Au fil des mots”, en bout de table.

… puisant leur inspiration à partir de maximes, d’objets hétéroclites : clefs, lettres, photos, cartes postales…

Ce diaporama nécessite JavaScript.

exemple de lettres :

Ma Suzette,

J’ose encore te qualifier de mienne. Mais je sais que cela ne durera maintenant que le temps de l’éclair.
Un gros orage rôde autour de notre couple. Je crains qu’il nous noie rapidement. Fini le temps où nous effeuillions la marguerite. Les pétales sont fanés.
Ce feu qui nous faisait rire semble aujourd’hui bien puéril.
Je ne guetterai plus le facteur. Ma boîte aux lettres, je la transformerai en nichoir. En ton souvenir, j’y hébergerai un couple de mésanges dont nous suivions les évolutions l’hiver dernier à travers la vitre givrée de la fenêtre.
Ton souvenir restera toujours en moi comme un tatouage incrusté sur ma peau. N’est-ce qu’un au revoir ou t’es-tu définitivement envolée de notre nid ? Nous avions fondé une auberge espagnole : chacun avait apporté ses valeurs et ses rêves. Je crains qu’elle ne se transforme en charcuterie très épicée dont les spécialités seront difficilement digestes.
Si pour nous, c’est fini, je souhaiterais continuer à voir ton grand-père : il est pour moi celui qui a la meilleure lecture du Monde, un philosophe capable de me nourrir autant que toutes les encyclopédies.

le 2 août 2015   Bernard Cadon

 D’autres ont travaillé sur le timbre, indissociable de la lettre

Looka à la création d'un timbre d'artiste

Eni Looka en pleine création d’un “timbre d’artiste”.

Fernand Maugan et son timbre vert

Fernand Maugan et son timbre vert

En préparation du dimanche 2 août, le festiBAL 2015 inspire et donne de la couleur aux enveloppes de Mail Art. Anne-Marie ta passion de l’écriture poétique s’exprime et fait le bonheur du président et de son entourage. MERCI

Merci Anne-Marie pour ce poème

Merci Anne-Marie pour ce poème

ENV_AMAsign

Passions & lieudits

Voir quelques boîtes à passion

http://www.letterboxvillage.com/IMAGES/FESTIVAL/expopassion.html

et lieudit
à la BAL’Varinnes, visite ce dimanche avec Isabelle Gravrand  du Conservatoire d’Espaces naturels de la région Centre Val-de-Loire

Isabelle Gravrand et Fabrice Chavaneau près de “la Méridienne verte”

Isabelle Gravrand et Fabrice Chavaneau près de “la Méridienne verte”